Mentions légales

BrightClue

SAS au capital de 30 000 € Immatriculation au registre du commerce RCS RENNES : 891 352 262 N° TVA Intracommunautaire : FR83891352262

BrightClue

IMT Atlantique 2 Bis Rue de la Châtaigneraie 35510 Cesson-Sévigné France

Hébergement du site web

Google Cloud Platform 7331 Mons – Belgium

Crédits photo : BrightClue © – Tous droits réservés

Mentions légales

Respect de la vie privée et des données personnelles

Les données sont collectées dans le seul but d’établir des relations commerciales professionnelles avec les clients. Les données à caractère personnel sont conservées par BrightClue SAS pendant une durée raisonnable. Si la personne concernée ne fournit pas toutes les informations demandées de manière obligatoire (*Champs obligatoires), elle ne peut valider le formulaire en question et ne peut donc pas entrer en contact avec BrightClue SAS Le droit d’accès et de rectification prévu à l’article 34 et suivants de la loi précédemment citée s’exerce par courrier à l’adresse : BrightClue - Incubateur IMT Atlantique, 2 Bis Rue de la Châtaigneraie 35510 Cesson-Sévigné, FRANCE

Avertissement sur la sécurité

Afin d’assurer sa sécurité et de garantir son accès à tous, ce site utilise un logiciel qui surveille les flux sur le site et identifie les tentatives non autorisées de connexion ou de modification des informations, ainsi que toute autre action susceptible de causer d’autres dommages. Les tentatives non autorisées de connexion ou de modification d’informations dans l’intention de causer un dommage et, plus généralement, toute atteinte à la disponibilité et à l’intégrité de ce site sont strictement interdites et feront l’objet de poursuites au titre du code pénal français. L’article 323-1 de ce code dispose que le fait d’accéder ou de se maintenir frauduleusement dans tout ou partie d’un système de traitement automatisé de données (ce qu’est un site web) est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende. L’article 323-3 du même code dispose que le fait d’introduire frauduleusement des données dans un système de traitement automatisé de données ou de supprimer ou modifier frauduleusement des données qu’il contient est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.